« La formation professionnelle et le conseil me permettent d’accompagner une diversité d’acteurs du monde agricole sur des nouvelles problématiques liées à la transition agro écologique. Mon rôle est de conduire les agriculteurs.trices à questionner et améliorer leurs pratiques agricoles ou d’amener les organisations professionnelles agricoles à faire évoluer leurs postures et méthodes de travail pour réussir cette transition ».

Ta formation ?

Après avoir obtenu un diplôme d’Ingénieur agronome à l’Isara, je me suis orienté vers la recherche avec l’obtention d’une thèse sur « l’impact du travail du sol en agriculture biologique sur les microorganismes ». Depuis 2009, je suis enseignant chercheur en agronomie à l’Isara et je mène des travaux de recherche sur la gestion de la fertilité des sols en agriculture. Ces travaux de recherche m’ont amené à créer des liens étroits avec le monde professionnel et à être sollicité sur du conseil ou de la formation continue par différents acteurs de terrain.

L’expertise conseil et la formation professionnelle me conviennent très bien, car cela me donne l’opportunité de faire le lien entre les recherches menées à l’Isara et leurs mises en application concrètes dans les fermes et les territoires.

Évolution des besoins et des demandes…

La fertilité des sols est devenue très « à la mode ». Aujourd’hui, la société se pose beaucoup de questions sur le sujet. Au début, je n’aurais pas pensé que cela intéresserait autant de personnes mais c’est devenu un sujet important pour les territoires, les agriculteurs… Le sol est la base de tout !!

Depuis la fin des années 2010, j’ai eu de nombreuses demandes par des groupements d’agriculteurs et différents acteurs des territoires (collectivité territoriales, coopératives, négociants, associations…) sur le fonctionnement du sol, sa fertilité, sa bonne gestion… A partir des connaissances scientifiques sur le sujet, je les accompagne vers des aspects pratiques de gestion durable des sols. C’est une approche théorique et pratique qui mêle connaissances scientifiques, visites de terrain, partage de savoirs locaux et de techniques d’entretien de la fertilité des sols. Mon ambition est de rendre les personnes que je rencontre, les plus autonomes possibles, notamment en leur transmettant des outils d’observation et de caractérisation de la fertilité des sols afin de les aider dans leur prise de décision.

L’apparition de l’agroécologie, un tournant dans les pratiques…

Au-delà des agriculteurs.trices, la popularisation de l’agroécologie a une forte influence sur les organisations professionnelles agricoles, les metteurs en marchés et transformateurs. Tous ces acteurs ont besoin de comprendre les problématiques de production durable et équitable et les conséquences en termes d’approvisionnements, de conseils, de développement…

Cela fait évoluer les postures et priorités de certains métiers. Il ne s’agit plus aujourd’hui d’apporter un conseil « clé en main » aux agriculteurs.trices ou d’élaborer un cahier des charges de production sans tenir compte de la complexité et du coût social, économique et environnemental de sa mise en œuvre dans les fermes. L’agroécologie nécessite de repenser les systèmes de production, de les reconcevoir afin de s’appuyer au maximum sur les processus écologiques et de diminuer, voire se passer d’intrants de synthèse (engrais, pesticides). Cela demande donc d’utiliser les savoirs locaux et l’intelligence collective au sein des territoires, car ces systèmes de production sont plus complexes à gérer, à comprendre, à maitriser et pas forcément transposables d’un contexte pédoclimatique à un autre ! L’ingénieur et le technicien agricole n’apportent donc plus forcément de solution clé en main ! C’est une révolution dans les mentalités, car la posture de conseil « descendant » des « experts » aux agriculteurs.trices est obsolète ! Il faut donc accompagner les acteurs du monde agricole pour que cette mutation des systèmes de production et alimentaire s’opère.

Pourquoi le changement est compliqué ?

Pour changer de modèle agricole, cela prend du temps et les choses se font progressivement. Il existe une forte demande des consommateurs sur une production écologique. On fait trop souvent reposer cette transition sur les seules agriculteurs.trices. Or les pratiques qu’ils mettent en œuvre sont très cohérentes avec la structuration des filières telles qu’elles ont été construites, il y a plus de 40 ans ! Sans une mutation profonde des acteurs de l’aval et de l’amont il est vain de demander aux fermes d’écologiser leurs pratiques. Il est plus facile de pointer du doigt les pratiques agricoles dans les fermes que de remettre en cause les ententes entre des acteurs dominants des filières agricoles. Il y a bien une prise de conscience et une volonté de faire avancer les choses au sein des chambres d’agriculture, des négoces, coopératives, des collectivités territoriales, des entreprises agroalimentaires, mais le travail reste énorme et c’est un travail de longue haleine.

Isara Conseil accompagne tous ces acteurs sur les transitions écologiques des systèmes agricoles aussi bien en France, qu’à l’international.

Vous aussi, vous souhaitez être accompagné par nos équipes sur un projet ou suivre l’une de nos formations ? Alors contactez-nous : ici  !!

 

Publié le 23 janvier 2021 dans Portrait d’équipe : Jean François VIAN – consultant expert Isara Conseil en fertilité des sols…, Agriculture, environnement et agroecologie, Marques, filières et territoires, Non classifié(e), Performance industrielle et santé au travail, Qualité et sécurité alimentaire, Recherche et developpement, Nutrition, stratégie, marketing et innovation, Technique analytique de laboratoire.

Portrait : Justine Chevrol-Hainaud, consultante en management de la qualité et sécurité des aliments

« La richesse d’Isara Conseil est sa pluridisciplinarité. Cela permet de r...

Ils témoignent - AOSTE : une innovation collaborative au service du développement d'une gamme...

« Nous avons intégré dans notre fonctionnement une « innovation collaborat...

Isara Conseil utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).